Le rôle du BIM Manager

manager bim

Le BIM Manager est un nouvel acteur du BIM.

Il ne doit pas être confondu avec le Coordinateur BIM, ou le Chef de projet BIM ; les compétences et les prestations de ces 3 acteurs sont différentes, même si une personne peut potentiellement incarner les 3 rôles.

Le rôle du BIM Manager (BM) consiste à assister le Maître d’Ouvrage dans le contrôle de la démarche BIM, et la vérification de la maquette BIM. Contrairement à certaines idées reçues, le BM ne conçoit pas et ne dessine pas. Dans le cas normal, le BM réalise ses prestations directement pour la Maîtrise d’Ouvrage, en continuité de l’AMO BIM, et donc hors Maîtrise d’œuvre.

Les prestations du BIM Manager sont les suivantes :

  • Accompagnement du Maître d’Ouvrage au BIM (veille technologique, conseil, etc.)
  • Rédaction de la Convention BIM pour un parfait respect de la Charte et du Cahier des charges BIM
  • Vérification de la conformité de la ou des maquettes BIM en vue d’une utilisation en exploitation-maintenance

Une maquette BIM réussie est une maquette BIM anticipée.

Lorsqu’il est choisi, le BM s’appuie sur les documents déjà rédigés par la Maîtrise d’Ouvrage : la Charte BIM et le Cahier des Charges BIM. A partir de ces documents qui définissent l’objectif final, le BM rédige la Convention BIM qui sera le moyen d’y arriver. Cette rédaction ne peut se faire qu’après analyse des différents acteurs du projet, quelle que soit l’étape ; l’analyse porte surtout sur la connaissance BIM de chaque acteur, les outils utilisés selon les métiers, et l’interopérabilité à chaque niveau de communication.

En plus de ce rôle d’analyste, le BM doit s’assurer de la conformité de la maquette BIM au Cahier des Charges. Pour ce faire, il peut s’appuyer sur des logiciels de vérification de maquette BIM (appelés « BIM Checker »), et sur son expérience personnelle liée au bâtiment.

En aucun cas le BM n’est là pour contrôler que la donnée entrée est correcte, ou pour modifier les éléments 3D, le rôle du BIM Manager est bien de contrôler que la « forme » de la maquette est conforme au cahier des charges (cohérence des éléments graphiques dessinés au LOD (Level of Details) juste, donnée présente au bon endroit de la maquette, relation directe entre plans 2D et maquette 3D BIM, nommage des fichiers conforme à la charte du MO, etc.). Il faut voir le BIM Manager comme un équivalent au Bureau de contrôle en termes de positionnement ; il est uniquement présent pour faire respecter les règles BIM, et coordonnera les acteurs pour que l’objectif BIM soit atteint.