La numérisation laser au service du BIM

Le BIM devient de plus en plus central dans de nombreux projets liés aux bâtiments. Pour un projet sur des édifices existants notamment, il est nécessaire d’avoir les données les plus précises possible pour prévoir le chantier au plus juste et avoir une vision au plus proche du réel. C’est dans ce contexte qu’intervient la numérisation par scan laser 3D.

Devenant progressivement une norme, le balayage laser 3D permet une récolte d’information rapide, précise et détaillée à partir des structures scannées. En effet, le matériel de numérisation projette des milliers de faisceaux laser sur les entités à modéliser, la mesure de leur temps de retour permet ensuite au dispositif de dessiner par nuages de points l’éloignement physique des surfaces, et donc de retranscrire au plus juste l’environnement balayé par le matériel. Que ce soit pour de nouveaux projets, de la rénovation, l’extension d’un bâtiment, et bien d’autres situations, le scan 3D par balayage laser est une solution prisée pour son efficience dans la conception de maquette BIM, dont la valeur ajoutée pour les acteurs du BTP n’est plus à prouver.

Néanmoins le scan se doit d’être réalisé en fonction des besoins pour les travaux prévus, la méthodologie sera différente entre un scan pour installer de nouveaux équipements au sein d’un bâtiment, ou si l’objectif final est la rénovation complète d’une façade. De la même manière, cette méthode génère un volume de données très important et complexe, il est donc essentiel de trier les différentes données pour éviter une surcharge d’information sur le modèle généré.

Plus d’informations : https://www.bimtonic.be/fr/actualite/1089/la-technologie-du-scan-laser-et-le-bim

 

Exit mobile version