Entretenir et Stocker vos maquettes BIM

Afin qu’une maquette numérique puisse être qualifiée de maquette BIM, celle-ci se doit de comporter des objets désignés comme porteur d’une « intelligence ». Une maquette n’étant composé que de simples modèles 3D inertes ne représente qu’un enchevêtrement de volume. Si aucune donnée supplémentaire n’enrichi ces modèles, ladite maquette ne peut être considérée comme une maquette numérique BIM.

En ce sens, une maquette BIM peut comporter divers types de données : composition des matériaux, propriétés physiques et mécaniques, localisation, sémantique, données quantitatives, comportementales, fiches techniques, etc. Ces données permettent une meilleure compréhension et prévision lors de la construction, mais aussi une meilleure connaissance et gestion du bâtiment une fois construit.

Un ouvrage possède en moyenne une durée d’exploitation comprise en 30 et 50 ans. Dans ce contexte, la maquette numérique BIM liée à cet ouvrage se doit d’être utilisée pour la prévision des modifications que le bâtiment devra subir, mais cette modélisation devra aussi être modifiée en conséquence afin de rester pertinente. Cet entretien de la maquette est d’autant plus important que chaque changement apporté au bâtiment qui y sera appliqué permettra de visualiser l’entièreté du cycle de vie de l’ouvrage. Compte tenu de ces échelles de temps, l’entretien de la maquette se doit aussi de prévoir l’évolution des technologies relatives à son existence pour pouvoir s’y adapter et ses fonctionnalités évoluer elles aussi. De la même manière, la méthode et le choix du type de stockage doit à la fois rester ouvert et collaboratif (ici réside tout l’intérêt du BIM), mais il doit aussi pouvoir évoluer avec le temps et ses améliorations technologiques à venir. L’interopérabilité, la collaboration et l’enrichissement de données étant les points clés du processus BIM, son environnement de stockage se doit d’être compatible avec les différentes technologies utilisées et disponible à l’accès pour les différents acteurs du cycle de vie du bâtiment modélisé.

Exit mobile version