L’économie du BIM

economie bim

Contrairement à la modélisation 3D non BIM, dont le but premier est le rendu esthétique final, la maquette BIM, véritable base de données d’une architecture, nécessite une construction très ordonnée. En effet, comme dans n’importe quel domaine, si on veut retrouver de l’information, il est nécessaire de l’identifier correctement, voir même de la classer correctement.

Le BIM est un processus collaboratif qui peut avant tout faire gagner de l’argent au Maître d’Ouvrage, surtout dans la phase d’exploitation-maintenance du bâtiment. En effet, la maquette BIM de la construction existante est une base de données à jour de l’édifice, elle renferme l’ensemble des informations nécessaires à la parfaite compréhension de ce dernier, à tout moment de son cycle de vie.

Par un simple clic sur l’un des éléments de cette maquette, il est possible d’accéder à de l’information (dimensions, propriétés techniques, fiches produits, dates de garanties, entreprise ayant fait la pose, etc.). De la même manière que Google a révolutionné internet en rendant accessible l’information en temps réel, le BIM nous permet un accès immédiat à une information précise et juste.

Cet accès immédiat à une information juste offre à un Maître d’Ouvrage, ou à son entreprise de maintenance, un gain de temps inimaginable. Fini les demi-journées au fond du local d’archive glauque et humide ; entre le temps de recherche de l’information, et le temps de vérification de la justesse de l’information, on passe d’une moyenne de 3h à 3 minutes (le plus long étant l’ouverture de la maquette BIM sur l’ordinateur). L’économie en maintenance n’est pas dans le matériel, mais dans le temps humain gagné en détection du problème et en mise en place de la résolution dudit problème.

Bien sûr, tout cela se passe divinement bien si, et seulement si, au préalable la maquette BIM respecte les fondamentaux suivants : une volumétrie 3D bien construite, des éléments graphiques ordonnés, de l’information classée, et une mise à jour de la maquette selon l’évolution du bâtiment réel. Dans le cas contraire, la maquette sera inexploitable, la base de données sera inutilisable, et les économies, irréalisables. Rappelez-vous qu’une maquette BIM se construit au plus tôt du projet (plus ce sera tôt, moins ce sera cher), et que les alliés d’une bonne conception BIM sont sans nul doute l’AMO BIM (Assistant Maîtrise d’Ouvrage BIM) et le BIM Manager. Ces deux nouveaux métiers sont les garants d’un BIM réussi.