Le Cahier des Charges BIM

Le Cahier des Charges BIM est la continuité directe de la Charte BIM. Après la vision globale et généraliste de la Charte BIM, le Cahier des Charges définit le but à atteindre en matière de BIM, selon la typologie des bâtiments identifiés.

En général, le Cahier des Charges BIM est écrit par l’AMO BIM, après que le Maître d’Ouvrage est exprimé son besoin BIM (« Pourquoi faire du BIM ? conception, réalisation, et/ou gestion-maintenance »).

Le Cahier des Charges définit de manière très précise les buts à atteindre, par exemple : besoin d’un BIM maintenance, au format IFC + natif, selon une classification Uniformat II 2015 ASTM, respectant la convention de nommage XX.000.X-00 pour chaque plan 2D extrait de la maquette, etc.

L’un des points essentiels dans le Cahier des Charges à ne pas oublier, c’est la mise en place du tableau détaillé des LOD (Level of Detail, ou Niveau de détail Graphique – NG) et LOI (Level of Information, ou Niveau d’Information – NI). Le Cahier des Charges est un document qui doit être présent dans l’appel d’offre Maîtrise d’œuvre, il définit les besoins en BIM, et c’est seulement si c’est besoins sont correctement définit que la Maîtrise d’œuvre aura la possibilité de faire un chiffrage adapté au projet, ni plus ni moins. Une définition précise des LOD et LOI est un gage d’économie dans le projet BIM, car il n’y aura pas de contestation possible sur des prestations non prévues à facturer en plus.

Contrairement à la Convention BIM, unique à chaque projet, le Cahier des Charges BIM est commun à un groupe de bâtiment dont les caractéristiques sont semblables. En effet, pour un même Maître d’Ouvrage, il est facile d’imaginer par exemple qu’un hôpital de 15 000 m², et qu’une maison de retraite de 10 000 m² doivent être traité selon les mêmes caractéristiques BIM, dans des LOD et LOI semblables sur chaque objet. Ainsi, ce Maître d’Ouvrage pourra utiliser le même Cahier des Charges pour tous ses projets d’hôpitaux et de maison de retraite. A contrario, pour son projet de bibliothèque de 8 000 m², le type de bâtiment étant beaucoup moins technique, il devra écrire un nouveau Cahier des Charges plus adapté.

Le Cahier des Charges exprimant les besoins BIM finaux, il est la base de l’écriture de la Convention BIM, la Convention BIM étant la mise en place des moyens en vue d’atteindre l’obligation de résultat BIM.

Exit mobile version